canot retrouvé de Jean-Jacques Savin

Recherche de Jean-Jacques Savin l’enquête cloturée

Les recherches de Jean-Jacques Savin terminées, l’enquête va être fermée

Le Parquet va fermer l’enquête sur sa disparition

Ce mercredi 09 mars 2022, L’infime lueur d’espoir se ferme, paix à ton âme Jean-Jacques. Thiéry

Un mois et demi après la disparition en mer de notre aventurier Jean-Jacques Savin, l’enquête ouverte par le parquet de Bordeaux est sur le point d’être refermée.
« Nous sommes dans l’attente des derniers éléments techniques des autorités portugaises. L’enquête devrait être clôturée dans les prochaines semaines », précise le parquet de Bordeaux,
« Il apparaît en l’état que la disparition de M. Savin n’est pas due à une collision avec un autre bateau, mais bien aux conditions météorologiques », une requête en déclaration de décès va être ouverte.

Jean-Jacques Savin

Les recherches terminées

Les recherches de Jean-Jacques Savin sont terminées depuis dimanche soir 23 janvier 2022, sans qu’il ait été possible de retrouver la victime. Dans ce document de la marine nationale Portugaise, il est bien expliqué les moyens importants mis en oeuvre. Aussi, nous retrouvons l’explication de la première information erronée donnée sur sa présence au sein du canot. Comme je l’écrivais ce matin, nous avons encore un peu d’espoir de retrouver notre aventurier qui est un excellent nageur.

Traduction de la page du site de marine portugaise

23 JANVIER 2022, 14 H 26

L’alerte COSPAS SARSAT a été reçue jeudi à 23h39 et des informations ont été obtenues des autorités françaises selon lesquelles il s’agissait d’un navigateur solitaire qui traversait l’Atlantique. Immédiatement, la marine a émis un avertissement à toute navigation, a demandé l’engagement de ressources aériennes à l’armée de l’air portugaise et a engagé la corvette António Enes, qui naviguait au large de Porto Santo, ce qui s’est produit immédiatement compte tenu du haut degré de préparation de la moyens, et fait des tentatives successives pour contacter le navire, toujours infructueuses.

11 navires marchands mobilisés

Un total de 11 navires marchands, trois avions de l’armée de l’air portugaise, un EH-101, un C295 et un P3, et le navire de la marine qui est resté dans la zone jusqu’à la fin des actions.

Une première information erronée sur la présence de Jean-Jacques Savin à bord

Au cours des actions de recherche et de sauvetage, le premier navire marchand dérouté vers la position d’alerte, a indiqué qu’il avait aperçu le navire et le navigateur aux premières heures du vendredi 21 janvier, cependant lorsqu’il s’est approché du navire, il a indiqué qu’il était sans le homme. Le navire a été vu à l’envers, la coque à la surface, par plusieurs navires marchands et par des avions de l’armée de l’air, et la recherche d’homme à proximité du navire s’est intensifiée, sans succès. L’un des navires marchands a récupéré un sac étanche contenant les documents d’identification du navigateur.

La corvette de la marine portugaise s’est jointe aux recherches dans la zone, en début d’après-midi du vendredi 21 janvier, après s’être efforcée de mettre des plongeurs à l’eau pour effectuer des recherches sur l’homme, ce qui, compte tenu des effets extrêmement néfastes ressentis, a été ne pourra se concrétiser que le matin du samedi 22 janvier. Face à la forte suspicion que le corps pouvait se trouver à l’intérieur du navire, il a été embarqué à bord de la corvette António Enes, dans une opération extrêmement complexe au vu de la forte agitation maritime et de la position dans laquelle se trouvait le canot, et de la présence du canot n’a pas été confirmé. navigateur à l’intérieur.

Les recherches sont terminées

Les recherches de l’homme sont terminées, sans avoir retrouvé la victime.

Il reste un avertissement à la navigation afin que les navires naviguant dans la zone soient avertis de la possibilité d’apercevoir le naufragé.

Dans les opérations de recherche et de sauvetage, les centres de coordination de recherche et de sauvetage maritime (MRCC Delgada) et aérien (RCC Lajes) des Açores, le NRP António Enes de la marine, trois C-295, EH-101 et P3-ORION Air Force et 11 navires marchands de nationalités différentes. En soutien, les centres de coordination de recherche et de sauvetage maritimes (MRCC Lisboa) et aériens (RCC Lisboa) à Lisbonne ont également été impliqués.

Le Canot retrouvé sans Jean-Jacques Savin

Jean-Jacques, une lueur d’espoir

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Téléchargez votre application gratuite !

Le Parcours de Jean-Jacques Savin

Le Parcours de Jean-Jacques Savin
Partagez !
Share

Laisser un commentaire

TV CAP FERRET

GRATUIT
VOIR